Guide de Berlin #3 – Friedrichshain, Street Art & Blinis

Ceci est la troisième journée de mon Guide d’une semaine à Berlin !

Bonjour à vous, explorateurs urbains de l’extrême ! Votre guide est particulièrement excitée, puisque aujourd’hui je vous emmène profiter de mon quartier préféré, Friedrichshain!

Difficile de choisir parmi les multiples activités, curiosités et dégustativi…tés (oui, bon) dont ce petit bout d’est berlinois regorge. J’avoue avoir eu du mal à me contenir et à faire le tri pour vous proposer un programme faisable en une journée. Donc, trêve de discussions, avant que je ne change d’avis : on est partis !

 

Blinis et mégabits

 

Brunch Russe au restaurant Datscha

Pour ne pas déroger aux bonnes habitudes, commençons la journée par un solide petit déjeuner au restaurant russe Datscha. Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai personnellement pas vraiment l’habitude de cette gastronomie, les restaurants russes sont plutôt rares en France. C’est bien dommage, car elle a beaucoup à offrir : délicieuses crêpes (blinis), poissons marinés, patates à toutes les sauces…

Bonus : le restaurant propose un grand buffet brunch dominical à volonté à 13 euros (non, amis Parisiens, vous ne rêvez pas), qui vaut son pesant de tarama !

Si vous aimez les produits de la mer, je vous recommande les yeux fermés le très copieux petit déjeuner “Black Sea”. Si vous êtes deux, optez pour le Worker and Farmer : le ballet du Bolchoï dans votre estomac et vos papilles pour 8€ par personne, qui dit mieux ?

Si vous recherchez une alternative végane, l’assiette petit dej’ végétalienne proposée non loin au Pi Frühstückshaus devrait vous satisfaire. Le choix ne manque pas dans le quartier : haut lieu du véganisme, les bons plans culinaires se découvrent à chaque coin de rue (The Bowl, Nil…).

 

Karl Marx Allee et le musée du jeu vidéo

Une fois votre petit-déjeuner terminé, vous pourrez profiter de l’atmosphère unique alentours, sur le chemin qui mène à notre prochain arrêt : le Musée du jeu vidéo.

Gardez les yeux bien ouverts, car Friedrichshain est plein de curiosités, de bars super sympathiques et de petites boutiques abordables. Il y règne ce petit vent de liberté qui en fait un endroit des plus intéressants où déambuler et prendre des photos !

Un contraste saisissant avec l’impressionnante rigidité architecturale toute communiste de la Frankfurter Allee, sur laquelle se trouve le Musée du jeu vidéo.

Instant le saviez-tu: en plus d’être pour moi une passion et un métier (petit biais de ma part, donc), le jeu vidéo est un média riche culturellement, et le plus important en termes d’audience. Du coup, même si le sujet ne vous branche pas tant que ça, je vous conseille quand même la visite du musée, interactive et accessible à tous, gamers ou non. 

Si vous êtes fans de rétro-gaming, c’est à n’absolument pas manquer puisqu’une grande partie de l’exposition se concentre sur la genèse du jeu vidéo !

 

Street & Skin Art

Une fois votre visite terminée, retour dans le quartier autour de Warschauer Strasse pour y découvrir sa culture urbaine encore relativement alternative. “Relativement” car les locaux vous diront que le quartier a déjà perdu de sa flamme…. N’empèche que je me souviens encore avec amusement des regards éberlués de ma famille francilienne, ouverte d’esprit mais pas habituée, sur les passants aux cheveux bleus et autres configurations capillaires créatives. Bref, on est tous l’alternatif de quelqu’un, non ?

Screenshot_35

Les excellents tatoueurs sont ici légions, et vous passerez probablement à côté de nombreuses boutiques colorées exposant des designs de tous les styles.

L’occasion de vous tatouer une currywurst spontanée sur la fesse ? Profitez-en, ici personne ne juge !

Instant galette: En cas de petit creux ou de mal du pays soudain, la crêperie / quicherie / pâtisserie française “Café Melt” est une tuerie absolue. Je ne me suis toujours pas remise de leur caramel au beurre salé.

Fêtards, si vous souhaitez sortir et boire un verre plus tard dans le coin, vous pouvez en profiter pour faire du repérage !

Le quartier déborde d’activité la nuit tombée, et les bars de Grünberger Strasse et alentours sont particulièrement sympathiques. A noter en particulier : le Süss War Gestern, bar dans lequel on entre et sort comme chez soi, pour danser entre deux parties de Super Nintendo (!), le Paule’s Metal Eck pour une ambiance rock, ou encore le Plus Minus Null pour se poser tranquillement en terrasse (fumeur) et s’enfiler joyeusement des cocktails.

Le coté pile de la Revaler strasse vous garantit aussi une soirée hors du commun, sous les basses du Cassiopeia, de l’Astra ou sur la terrasse du Badehaus. Le Haubentaucher a même une piscine, parce que pourquoi pas. 

Le week-end, jetez un oeil au RAW-Gelände où se tient parfois le Neue Heimat, un rassemblement immense situé dans un ancien entrepôt où s’amasse une foule cosmopolite autour de petits stands de nourriture et de boissons… Ambiance assez grunge, prix moins bohèmes ! Il faut mieux manger et boire ailleurs, mais l’endroit vaut le détour en cas d’événement. A vérifier au préalable sur leur page Facebook !

 

Street Art et détente à Urban Spree

Si la météo s’y prête, je lui préfère le plus tranquille Urban Spree, de l’autre côté de la rue : immense espace urbain en plein air avec transats en été, un mini cabanon bar sympathique, une immense sculpture de champignon bleue phallique, et une galerie de street art qui vaut le coup d’oeil. La scène est régulièrement trustée par des musiciens divers et variés, et on y respire mieux. Le parfait recoin où se prélasser sur les banquettes en bois et refaire le monde, une bouteille de Club Mate à la main : n’ayons pas peur des clichés, surtout quand ils ont bon goût !

Screenshot_27

Envie de prendre de la hauteur ? À quelques mètres se trouvent les murs d’escalade de “Der Kegel”, moitié en intérieur, moitié en plein air. Il est d’ailleurs parfois possible d’observer les grimpeurs s’entraîner, un verre à la main, depuis le petit Biergarten caché jusqu’à coté.

 

East Side Gallery

Finir la visite en traversant le pont ferroviaire de Warschauer Strasse vers le sud, célèbre pour ses concerts à ciel ouverts crépusculaires improvisés, en descendant vers le curieux pont en briques “Oberbaumbrücke”. C’est là que débute la balade le long de l’iconique et historique East Side Gallery, et son kilomètre de fragments peints et conservés du mur de Berlin.

Performance spontanée de Alice Phoebe Lou sur le pont du S-Bahn Warschauer Strasse.

 

L’Amour est dans la Spree

Pas trop mal aux pieds ? Si vous pouvez continuer encore quelques kilomètres, traversez la Spree vers le sud puis continuez vers l’est le long de la fourmillante Schlesische Strasse, parsemée de restaurants pas chers (oh, les falafels sauce cacahuète de chez Sanabel…) et de hauts lieux de la nuit Berlinoise.

 

Boire le Birgit & Bier et mourir

Envie d’une bière ou six ? Arrêtez vous sur la presqu’île du Schleusenufer chez Birgit & Bier, probablement l’un des Biergartens / clubs les plus cools de Berlin, entre espaces extérieurs façon fête foraine ancienne et espaces intérieurs où aller suer son vodka-mate jusqu’à l’aube sur de la techno plus ou moins minimaliste.

Screenshot_34

Ambiance bord de mer au Badeschiff

Plutôt d’humeur tranquille, à admirer le coucher de soleil sur la rivière ? Poussez jusqu’au Badeschiff, espace plage ultra détente avec pontons en bois et piscine flottante sur la rivière.

A apprécier plutôt en été, et en semaine (le weekend accueille une foule qui peut rappeler l’affluence parisienne). Si les conditions s’y prêtent, posez vous dans un des transats avec votre fallafel préalablement récupéré chez Sanabel, et reposez vos pieds… pour la prochaine journée !

 

Résumé pratique

Petit déjeuner : La Datscha

  • Musée du jeu vidéo
  • Ballade à Friedrichshain et dans le quartier autour de Warschauer Strasse
  • Gallerie ouverte Urban Spree
  • East Side Gallery

Snack / Dîner sur le pouce : Sanabel

  • Badeschiff

Apéro & Plus : Birgit & Bier

 

Bonus !

Bon, j’ai du mal à vous laisser sans inclure d’une façon ou d’une autre les spots que j’ai dû éliminer de ce programme, soit parce qu’ils prenaient trop de temps, soit parce qu’ils étaient trop excentrés. Mais je les aime d’amour vrai et pur, alors si vous avez envie d’intervertir ou de changer de programme, jetez aussi un oeil à :

  • Volkspark Friedrichshain

Le plus vieux, et le plus beau (en toute objectivité) parc de Berlin. Petits recoins, petits lacs, petites collines… il est facile et agréable de s’y perdre. Haut lieu de la chasse aux Pokémons (oui). Un des meilleurs spots pour courir (et vu le dénivelé, ça fait les cuisses).

22310540_10212405492185244_646586436804348075_n

  • Pampa – Holzmarkt

Complètement hors des sentiers battus, planqué entre les sinistres Ostbahnhof et Jannowitzbrücke (pas les plus hauts lieux de l’architecture locale…), rien de moins que le bar / la “plage” la plus cool de Berlin. Vous n’y trouverez pas de sable ni d’accès direct à la rivière, mais une vue imprenable au coucher du soleil, des gens sympas, des crêpes bretonnes (?!), un feu de joie le soir, et une balançoire qui donne sur l’eau. De la bonne musique, aussi, et parfois des événements impromptus (un jour j’y ai assisté à un concours de peinture nudiste). A faire si vous en avez l’occasion !

Screenshot_29

Toute la rue est dans la même ambiance : côté rue, des façades abandonnées, côté rivière, des joyaux insoupçonnés (le club Kater Blau, le restaurant Katerschamus, de l’autre côté du pont la plage roots YAAM…). Explorez !

  • Ristorante a Mano

Sur l’austère Strausberger Platz, nappes blanches et service amical. Tout simplement le meilleur italien de Berlin, sans fioritures ni chichis ni marketing ni trucs servis dans des jarres, si ca vous irrite. C’est juste très bon (et un peu plus cher que la moyenne de la ville, dans les 30 euros par personne).

  • Bar Babette

Après Babette, promis, j’arrête !

Ca vaut pour ce billet, mais c’est aussi une phrase souvent entendue à l’intérieur dudit bar, et peu souvent respectée. Le service est rochon, l’endroit est bizarre, les habitués sont chelous. La façade toute en verre illuminée de néons rouges semble sortie d’une autre dimension mais ça fait tout son charme et les cocktails sont très bons (et pas chers). 

Screenshot_32

Ne PAS traverser la route en cas de petit creux. D’une le trafic est dangereux, de deux tous les restaurants en face sont dégueulasses, vous êtes prévenus.

Sur cette note positive, je ferme la parenthèse… bonne visite !

3 thoughts on “Guide de Berlin #3 – Friedrichshain, Street Art & Blinis

  1. Article super sympa, des petites trouvailles que j’ai noté pour plus tard ! Bon timing, j’ai des amis qui arrivent dans 2 semaines pour visiter 😊

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s