Quand arrêterons-nous enfin d’être nos pires ennemies ?

A la lumière de récents événements…

 

Dans les yeux de ces jeunes femmes perdues et déterminées se reflètent toute la violence, tout le venin de la haine de soi.

Elles haïssent elles, car aucune ne leur semble aimable.

Incapables d’apprécier chez les autres la liberté qui leur a toujours été refusée.

Des piles jusqu’au ciel de désirs et d’impulsions d’une beauté toute humaine. Interiorisés, réprimés, remplacés. Haïs, pour que l’injustice devienne logique, assimilable par leurs cerveaux en quête d’une explication raisonnable à la violence de leur propre répression.

image

 

WISH TO BE INVISBLE by Jennis Li Cheng Tien

 

Et elles jugeront, jugeront jusqu’à ce que s’efface de leur vision les murs de leur propre prison.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s